Méditations de chemin de vie, symboles et Bénédictions

Je vous propose gratuitement une petite méditation pour vous aider à faire un point sur votre situation actuelle et future. Lors de cette petite méditation, je vous vois sous forme symbolique. Cela peut être sous forme de vos animaux totems, de symboles qui vous représentent. Une petite histoire se met en place, un peu comme dans un rêve. Je peux avoir des conseils, des mots, des messages pour vous, pour vous aider à comprendre certains traits de votre personnalité et vous aider à avancer dans la bonne direction.

Je commence par une petite bénédiction, je vous visualise devant moi, et les images arrivent.
Je les ajoute ensuite ci-dessous, de manière anonyme avec juste l'initiale de votre prénom. Je mets des liens vers les mots clés pour vous donner un éclairage sur les images ou mots symboliques qui se sont présentés et qui peuvent avoir un sens pour vous.

Si cette démarche vous intéresse, contactez-moi par email : fabrice@coach-bien-etre.net

Vous trouverez ci-dessous les méditations déjà réalisées (anonymes), avec, sur les principaux mots-clés, un lien vers son interprétation.

D.

Tu es un pingouin, développe tes talents naturels, notamment pour être plus à l'écoute de tes rêves.
Ecoute ton intuition et continue à développer TES talents avec TA personnalité.
Suis TA propre voie, en harmonie avec tes grandes capacités intuitives que tu n'écoutes pas suffisamment, ce qui est à l'origine de tes blocages au niveau du coeur :)

S.

Une plume qui tombe du ciel, descend lentement du ciel, se balade au grès du vent, se laisse guider, porter par les éléments.
Un peu trop même, il faut prendre sa vie en main, choisir ses décisions, prendre le taureau par les cornes et faire ses propres choix, quelque soit l'avis des autres.
Il faut garder cette légèreté naturelle et la combiner à une farouche envie d'avancer, de se poser quelque part pour ne pas avoir le sentiment de subir les évènements !

V.

Un grand cygne majestueux sur un lac gelé qui marche sur la glace et ne peut ni nager ni s'envoler.
Il n'est pas dans son élément naturel.
Il cherche à trouver sa place.
Il faut briser la glace, remettre de la chaleur dans sa vie pour que ce beau cygne puisse se sentir dans son élément et s'épanouir dans la nature.
Du vent, du soleil, de l'amour de soi !

S.

Un animal traqué dans la forêt qui court dans tous les sens, qui cherche sa voie. Tu cours sur un sentier, un grand carrefour avec de nombreuses routes devant toi. Il faut pendre la bonne direction. Beaucoup dans le mental, à se poser beaucoup de questions, d’où la difficulté d'avancer dans une direction.
Fais confiance à ton intuition qui est grande, écoute ton coeur, lâche prise. Regarde cet écureuil qui saute de branche en branche, écoute cet oiseau qui vole dans une direction. N'écoute pas les autres mais ta petite voix qui te parle et que tu n'écoute pas pour le moment.
Facilite toi les choses et la vie te sourira :)

M.

De l'air, une plume de cygne qui tombe du ciel et descend lentement, elle veut se poser sur le sol, mais avant, elle part dans toutes les directions au grè du vent.
Elle suit les courants aériens, a du mal à trouver sa direction, une belle plume d'oiseau, blanche, pure, qui a du mal à trouver sa place.
Elle semble chercher sa famille, ses repères, pour se poser au bon endroit.
Tu as besoin de plus d'ancrage, tu es très aérienne et tu sembles avoir du mal à prendre tes décisions.
Tu as besoin de faire un gros travail d'ancrage pour avancer dans tes projets sans remise en question.
Au boulot :)

N.

Comme un scorpion, je te vois entourée de feu, tu es bloquée, tu n'as pas de moyen de sortir de cette prison ! Comment te libérer ?
Pour sortir, vivre enfin, et ne pas te sentir enfermée !
Ce feu c'est aussi une protection contre le monde extérieur qui te fait peur et que tu vois comme une agression.
Calme les colères qui sont en toi, éteins ce feu qui te brule intérieurement.
Donne toi une chance de vivre sereinement.
La solution ne peut venir QUE de toi.
Personne ne peut faire ce travail à ta place.
Ouvre ton coeur.
Souffle très fort, éteins ce feu autour de toi !
Prends confiance dans le monde extérieur, tends lui les bras et il t'accueillera comme toi tu le percevras !
AU TRAVAIL!
ARRÊTE DE TOUJOURS BAISSER LES BRAS !
DU COURAGE et de la CONFIANCE :)

F.

Vous déployez beaucoup d'énergie, vous escaladez des rochers mais vous n'avancez pas, vous êtes en transpiration, que d'effort, en vain, on dirait.
Pourquoi tant de fatigue ? Ne pas aller à contre-courant, on ne peut pas aller dans le sens contraire de la direction qui nous est indiquée. Ne refusez pas votre voie, c'est celle qui vous convient. Laissez vous porter par le courant, dans la bonne direction.
Lâchez ce mental qui vous nuit !
Mettez votre fierté de côté, pour aller de l'avant. Ne baissez pas les bras, et laissez votre nature faire les choses.
Vous vous agrippez aux rochers, vous vous cassez les ongles, vous avez peur du vide, de l'inconnu.
Fermez les yeux, faites confiance au destin et sautez dans ce vide qui vous fait si peur !

L.

Tu travailles sur tes peurs, tu vas visiter, sous terre, tes peurs, le noir, tu avances sans savoir où tu es, ni où aller, un couloir sombre, une petite lueur de lumière pour t'aider à avancer.
Tu affrontes tes peurs les plus profondes, face à toi-même, sans aide extérieure.
Une épreuve difficile mais non insurmontable.
Tu vas bien t'en sortir, avec des hauts et des bas. Mais tu es très solide. La lumière est avec toi, tu es protégée. Tu arrives au bout du tunnel à une échelle que tu montes, elle est très longue, très très longue, beaucoup de temps avant de remonter à la surface de la Terre.
Enfin, tu ressors, dans la nuit, la lune brille dans le ciel, tu es dans la nature, au bord d'un lac.
Tu vas nager dans le lac, sur le dos, les yeux vers le ciel, tu regardes la lune qui se reflète dans l'eau et tu souris. Une eau calme, dans laquelle tu te baignes sereine. Tu retrouves le calme intérieur, dans tes émotions, dans ton inconscient, de belles images défilent devant toi.
Tu as vaincu tes peurs, tes émotions, tu repars à la nage vers de nouvelles aventures.

L.

Un cygne, très élégant, une grande famille, un cygne avec des grandes ailes, qui prend son envol.
Il nage sur l'eau. Bagarreur, se bataille avec d'autres cygnes.
Tempérament fougueux, beaucoup de caractère, un peu rebelle. A du mal à rester dans les pas du groupe.
Besoin d'indépendance, de suivre son propre chemin, pas loin des autres, mais un peu à distance. Besoin d'apaiser son sang chaud, de se détendre, se calmer, se poser quelque part.
Cherche une cause pour s'accomplir, cherche sa voie. Doit trouver sa propre voie, trouver la bonne distance avec les autres pour s'épanouir soi-même.

A.

Un petit renard, dans le sable, qui cherche une piste. Il renifle, cherche sa voie, seul, perdu.
Affolé, beaucoup de peurs, d'angoisse, c'est la panique. Il est effondré, tout seul au milieu de ce désert, il pleure beaucoup, il a du mal à respirer.
L'impression de tourner en rond.
Il faut se reprendre, se ressaisir, reprendre son souffle, reprendre le cours de la vie.
Ce ne sont que des épreuves qu'il faut surmonter, rebondir pour mieux repartir !

M.

Vous êtes sur la mer, vous agrippez un radeau, vous êtes naufragée. Vous montez sur le radeau, un vent très fort souffle et vous ramène sur le rivage.
Vous arrivez sur une île, vous marchez sur le sable, vous apercevez des cocotiers, des gens au loin, vous vous approchez mais vous restez distante, vous gardez vos distances, vous ne faites pas facilement confiance. Vous êtes cachée derrière un rocher, vous observez la scène. Des gens rient, s'amusent, vous aimeriez les rejoindre mais vous n'osez pas.
Il faut oser pour vous, c'est important, vous libérer, vous avez beaucoup de coeur, d'amour à donner aux autres mais vous n'osez pas.
Comme si vous ne vous sentiez pas à votre place avec tous ces gens qui s'amusent et qui profitent de la vie.
PROFITEZ, vous y avez droit également !
Bises

B.

Je te vois dans une sorte de tunnel blanc, en fait comme dans le ventre d’un poisson, avec du blanc tout autour, un besoin de purification, de nettoyage.
En fait je pense qu’il y avait un lien avec la mer, l’eau, et surtout avec la mère. Comme un besoin de mettre de la lumière sur cette relation. Bref, certainement des problèmes à régler avec la mère.

Ensuite j’ai vu un homme qui t’appuyait la main sur l’épaule, au dessus de toi, et qui semblait t’enfoncer, t’empêcher de prendre ta place, comme si il t’écrasait.
Bref, des difficultés coté mère et coté père. Un besoin de purifier, de pardonner pour te nettoyer et de permettre de prendre ta place.

Y.

Un chemin dans la montagne, une route en lacet qui monte, monte.
La route est longue, la route est belle, tu avances pieds-nus sur ce chemin de montagne.
Tu profites du paysage, de la nature, tu as une nature enjouée, souriante, la vie te sourit.
Tu fais profiter les autres de ton sourire et tu restes disponible.
Toujours pour les autres.
Profite aussi pour toi-même.
Garde de l'énergie pour toi.
Pour pouvoir toujours rayonner pour les autres.

P.

Un champ vert, de la verdure, vous êtes en train de courir dans la nature.
Une pierre par terre, vous tombez en vous prenant le pied dessus et vous êtes au sol.
Vous êtes agressée de toute part, c'est la panique, tortures, agressions, beaucoup de noirceur sur vous. Une forme de sacrifice.
Vous êtes un corbeau !
Vous vous relevez, repartez en courant, vous rejoignez la route et une voiture passe qui va vous écraser !
Effectivement, on dirait que vous attirez les problèmes les uns après les autres.
Besoin de vous nettoyer, purifier, besoin de l'élément eau.
La transparence, fluidité sont nécessaires.
Beaucoup trop de lourdeur autour de vous. Une forme de poisse dont il faut se débarrasser !
Un pont transparent au dessus du vide devant vous, allez-y, traversez, passez !
Vous irez de l'autre coté de la montagne sans problème.
Ayez confiance dans cette légèreté invisible devant vous. Elle est là, elle vous attend :)

D.

Tu ouvres une porte devant toi, derrière cette porte, il n'y a pas de plancher, tu tombes très bas !
Ressaisis toi !
Ne te laisse pas tomber, attirée vers le bas.
Reprends du poil de la bête !
Tu cherches le sol, sous tes pieds, tu ne le trouves pas.
Tu te sens tomber, en chute libre !
Pas d'espoir. Tu as besoin d'une main tendue à laquelle te raccrocher. Rends toi disponible envers les autres et cette main va venir vers toi. Tu vas remonter la pente, c'est certain !!

F.

Un champ, des fleurs, des tulipes, du soleil, tu marches dans un champ, une fleur à la bouche.
Tu prends conscience du mot légèreté. Tu apprends à te sentir plus légère, tu amènes de la douceur, de l'insouciance, malgré toi.
Tu ressens toute la difficulté à aller dans le lâcher prise, tu fais des efforts constructifs et cela te fait le plus grand bien.
Ne te pose pas de questions, continue dans cette direction, va dans la direction du soleil :)

S.

Tu es un lion dans la savane, tu es dans la brousse, beaucoup de force, sauvage, tu rayonnes sur les autres animaux.
Mais tu as un pied coincé dans un piège, comme les pièges à loup. Tu ne peux pas bouger, tous les autres animaux sont autour de toi, tu ne leur fait plus peur !
Soudain, tu semble t'élever dans le ciel, je te vois monter, monter, tu pars très haut dans le ciel, et tu continues de monter, de plus en haut, dans l'espace, dans l'univers. Tu maintiens toujours un fil de connexion avec le lion.
Tu es un oiseau, un aigle ou même un dragon ! et tu t'éloigne dans l'espace, loin de toi, lion dans la savane.
Que faut-il pour que tu puisses redescendre et rejoindre ton coté lion et te libérer de ton piège ?
Un serpent apparait, très agressif, laid, avec des cornes, il représente tes peurs, que tu vas devoir affronter pour redevenir toi-même !
Il va falloir regarder ce serpent en face dans les yeux et lui dire qu'il ne te fait pas peur, jusqu'à ce qu'il disparaisse !
Pour cela, un exercice à faire : Tu descends un escalier dans une grotte obscure, tu arrives dans un tunnel dans le noir complet.
Tu sais que tu as un kilomètre de tunnel à franchir dans l'obscurité et tu pourras ressortir de l'autre coté, rejoindre la lumière et te libérer de tes peurs :)
Vas-y, avance dans ce tunnel, tu y croiseras des serpents tous plus horribles les uns que les autres, regarde les à chaque fois dans les yeux et dis-leur que tu n'en as pas peur...
Bon courage :)

C.

Tu es un héron, dans un marais. Tu manges des grenouilles qui passent près de toi.
Par contre, tu as du mal à te déplacer, tu as comme un boulet à une jambe qui t'empêche de te déplacer et d'évoluer comme tu le souhaites.
Il faut te débarrasser de ce boulet au pied. Tu as un travail à faire pour retrouver toutes tes capacités.
Il te faudra de l'aide extérieure, tu ne peux pas toujours vouloir tout régler toute seule, laisse toi aider, tu es prête maintenant. Met ta fierté de coté !

N.

Tu es dans un champ, tu cueilles des fleurs, jaunes, des boutons d'or. Une belle lumière jaune autour de toi. Tu avances, insouciante, tu rejoins un chemin, assez étroit, trop étroit même, de plus en plus étroit pour toi. Tu te sens étouffée, trop serrée, tu as du mal à prendre ta place, tu te sens enfermée, incapable de choisir ton chemin. Tu es comme enfermée dans une boite dont tu n'arrives pas à sortir. Tu étouffes. Une prison de verre. Il te faut casser ces vitres de verre pour respirer de nouveau, retrouver ces champs de fleur, la nature que tu aimes et dont tu veux pouvoir profiter.
Je te vois un peu comme en laisse ! Coupe cette laisse, tu as besoin de liberté de mouvement pour t'exprimer et t'épanouir. Ne laisse pas les autres décider de tes choix !
Ouvre toi au monde extérieur !
Bonne ouverture !

S.

Un cerf dans la forêt, majestueux qui me regarde et m'invite à le suivre dans cette forêt. Il connait de nombreux secrets dans cette forêt. Il s'enfonce de plus en plus, il est respecté.
Il arrive au bord d'un étang pour boire, il est en osmose avec la nature, ressent, entend ce qui se passe autour de lui.
Un troupeau de sangliers passe à coté de lui, un renard, ils viennent boire l'eau à ses cotés. Tous les autres animaux suivent, tu es un leader, tu ouvres le chemin pour les autres.
Tu as une plaie à la patte avant gauche, tu boites un peu.Quelque chose te gêne, t'empêche d'avancer normalement. Une blessure du passé, ta patte saigne, tu t'écroules, tu tombes au sol.
Tu renais en aigle, tu repars au dessus de la forêt, les animaux en bas te regardent t'envoler. Tu reprends un nouveau départ. Le cerf s'est transformé en aigle mais tu gardes en toi la connaissance du cerf. Le poids du sol ne te pèse plus, tu te sens beaucoup plus léger, aérien, libre de tes mouvements.
Bon vol :)

M.

Un cheval qui court dans la nature, il se rue sur ses pattes arrières. Il court au galop, fonce et se blesse à une patte. C'est un cheval sauvage, difficile à maitriser, à dompter, pas de cavalier pour lui, un pur-sang. Le cheval boite, retrouve peu à peu la santé, va boire de l'eau au bord de la rivière et repart beaucoup plus posément après avoir bu cette eau.
Besoin de réconciliation en toi entre deux facettes opposées. Le coté sauvage, fonceur de l'un et la douceur, le coté réfléchi de l'autre. Il faut accepter en toi ces deux cotés. Va tantôt d'un coté, tantôt de l'autre. Trouve ton équilibre, ne passe pas d'un extrême à l'autre. Tu as besoin de tempérance en toi. Tu es dans une phase d'apaisement avec toi-même, de reconnaissance, de confiance en tes grandes capacités que tu n'as pas encore dévoilées au grand jour.
Ouvre ton coeur et le reste va suivre sans aucun problème :)
Bises sauvages l'Indienne !

V.

Une grosse boule de lumière, très forte, brillante, qui éclaire tout sur son passage. Un soleil.
La boule grossit, grossit, et de cette énorme boule, sort quelque chose de tout petit, sous-dimensionné par rapport à toute cette lumière. Que se passe-t-il ?
Tu n'as pas la dimension à laquelle nous t'attendons. Tu n'as pas grandi comme tu aurais dû le faire. Il n'est pas trop tard, reprend ta place, la lumière est là, en toi, mais on ne la voit pas suffisamment, tu ne l'exprimes pas comme tu devrais.
Tu as été longtemps exposé à cette grosse boule de lumière, elle est en toi.
Reprends confiance en toi et n'hésite pas à prendre toute ta place, ce ne sera pas au détriment des autres. Tu leur apporteras encore plus de choses en ayant grandi.
Allume cette étincelle qui est en toi et tout va se propager naturellement pour ton plus grand bien et celui de ton entourage :)
Un gros câlin de là-haut !

G.

Tu es une petite jeune fille insouciante qui coure après les papillons. Ils s'envolent et tu les attrapes avec un filet à papillon. Tu les mets dans un bocal. Ouvre ce bocal, laisse s'envoler les papillons !
Jette ton filet à papillon et jette ce bocal ! Libère toi de ton coté contrôlant.
Tu te promènes dans la forêt, tu vas nager dans une rivière, tu restes dans l'eau jusqu'à ce que tes blocages et ton coté contrôlant se dégage.
Tu sors de l'eau de l'autre coté, tu arrives dans une clairière, tu es accompagnée de tes animaux totem : Un cheval, un chien et un lapin.
Un Grand oiseau vient te chercher, un aigle, tu t'envoles sur son dos. Tu domines la vue sur toute la région. Tu descends de l'aigle et monte des escaliers dans les nuages, tu avances sur ton chemin de spiritualité.
Tu reviens sur Terre, sur un rocher, devant toi, le vide, une vue sur toute la nature environnante, tu es en hauteur, tu surplombes toute la région. Tu vas pouvoir crier, hurler, te libérer de tes colères, les laisser s'exprimer !

C.

Un tronc d'arbre entre deux rives d'une rivière, tu avances debout sur le tronc d'arbre, en équilibre, les bras écartés, comme un funambule. Tu avances, tu tombes, emportée par le courant, tu remontes sur la berge.
Tu reviens sur tes pas. Tu n'as pas osé passer de l'autre coté de la rivière, par peur. Il faut te libérer de certaines peurs, et reprendre le chemin pour traverser la rivière. Sois plus aérienne, n'hésite pas à voler de tes propres ailes. Tu es sur le sol, en équilibre, profite de ton coté aérien pour surmonter les épreuves.
La vie nous amène des obstacles pour pouvoir apprendre, travailler sur nous-même et avancer. Sinon, les épreuves reviennent jusqu'à ce que nous ayons le courage de les affronter et de les surmonter :)
Animal totem : La chouette.

Bises

Q.

Tu es une oie blanche, bien dodue, souriante, rassurante pour ton entourage, quelqu’un de très pur, une belle âme.
De la rondeur, tu arrondies les angles.
Tu es un réconfort pour les autres. Pour l'instant tu es au sol, tu n'as pas encore pris ton envol. Les gens ont besoin de toi, de ta présence, avant de pouvoir voler de tes propres ailes. Tu transmets de la lumière autour de toi. Fais-en profiter les autres, ils en ont besoin !
Bises

E.

Tu fais une grosse bulle de chewing-gum, très grosse, comme un ballon, tu t'envoles avec elle, tu pars dans les cieux, accroché à ton chewing-gum, comme une montgolfière.
Tu suis les courants, tu as du mal à revenir sur Terre.
Tu vois le monde d'en haut.
Redescends !
Bises

H.M.

Un canard sauvage qui vole dans le ciel, il se pose sur le sol, mange pour se nourrir et repart. Il descend dans le Sud, en suivant les courants d'air chaud, arrive en Afrique. Il rejoint sa famille, ses amis, besoin de ses amis, d'être entourée.
Un grand morceau de bois dans la bouche, un symbole de paix à transmettre.
Tu aimes transmettre partout où tu vas, la paix, la joie, la sérénité.
Une étoile dans le ciel, dans la nuit. Tu brilles, tu éclaires.
C'est ta fonction de servir d'éclaireur pour les autres. Tu fais rayonner autour de toi.
Un astre solaire, le canard revient, après un long voyage, sur ses terres, heureux de retrouver ses racines.
Tu as besoin de tes racines, tu aimes partir, voyager,mais tu es heureuse de revenir sur tes terres où tu retrouves tes repères, tu te sens bien.
Une très belle âme :) Bises

N.

Un ours, qui marche dans la prairie.
Tu manges du miel. Tu profites de la vie, tu te laisses un peu aller, tu as des côtés insouciant, tu prends les choses à la légère.
Tu as du mal à te responsabiliser, tu sembles refuser les responsabilités. Tu es sociable, à l'aise avec les gens, bon vivant.
Tu apprécies communiquer, échanger avec les autres.
Les gens t'apprécient pour ta sincérité et ton ouverture du coeur.
Tu es un élément stabilisateur dans ton groupe d'amis.
Tu veux profiter de la vie, faire la fête, t'amuser avant tout.
Laisse toi emporter par la vie, ne fuie pas les responsabilités. Pense également à ton évolution, tu as de belles choses à accomplir. Ne te repose pas trop sur tes lauriers :)
Bises

P.J.

Un aigle apparait dans le ciel. Grand, majestueux, il vole dans les courants d'air chaud.
Il voit en dessous de lui un groupe de canards sauvages qui volent ensemble.
Il est au dessus, tout en hauteur, il domine le ciel.
Un regard très fort, une vision aiguisée des choses.
Un aigle qui file dans le ciel, très haut, qui aime dominer le ciel, qui se sent bien en altitude.

B.

Tu es sous l'eau, tu nages comme un poisson, très à l'aise, tu avances au milieu des algues.
Tu aperçois un requin à ta droite, tu continues ta route sous les eaux claires.
Tu nages parmi les coraux, des poissons multicolores.
De beaux paysages marins.
Tu remontes à la surface, remonte sur un bateau pour rejoindre la Terre.
Tu montes sur un ponton en bois. Tu arrives sur une île, du sable, des cocotiers, une île accueillante.
Des sourires, des gens qui te sourient, t'accueillent.
Tu montes sur un cocotier, au loin, un paquebot passe, mais tu préfères rester sur ton île, avec des gens agréables et souriants, au soleil.
Tu es heureux avec pas grand chose. Pas besoin de monde, de la société, pour être en paix avec toi-même.
Tu profites de la vie telle qu'elle est.
Tu marches tranquillement sur cette plage de sable fin, au bord de l'eau et avec un grand sourire.

L.

Un paysage avec une montgolfière qui vient au sol. Tu montes dans la montgolfière. Elle s'envole.
Tu coupes la corde qui la relie au sol et tu montes.
Tu pars te promener pour un long voyage dans le ciel.
Le ciel est bleu, au loin un orage, tu t'approches, tu souffles et l'orage s'en va.
Tu apprends à maitriser les éléments. Tu sens les présences protectrices autour de toi pendant ce voyage initiatique.
Tu arrives à une porte, des escaliers dans le ciel. Tu descends de ta montgolfière et tu avances tranquillement.
Tu veux profiter de ces instants magiques, avec de puissants niveaux vibratoires qui te rechargent.
Tu sais maintenant que ces lieux existent et que tu peux t'y connecter quand tu le souhaites.
Bon retour sur Terre :)

I.

De l'eau, un étang, tu nages dans l'étang, l'eau est sale, de la boue, de la vase, ce n'est pas très agréable.
Une petite île au milieu de l'étang, tu te reposes sur cette île, tu prends un bain de soleil. Des canards autour de toi, une belle verdure, tu es en repos avec toi-même.
Mais il faut repartir, retourner dans l'étang et nager difficilement, avancer lentement dans cette vase de plus en plus épaisse.
Très dur d'avancer, tu rampes, lentement, sort difficilement de cette boue.
Tu rejoins la berge, saine et sauve, et tu continues ta route en marchant.
Une colline à franchir, tu la passes sans problème. Derrière la colline, une grande descente, beaucoup de noirceur, comme un gros trou noir à descendre avec une corde et un équipement d'escalade.
Descente en rappel. Arrivée en bas, un petit lac en forme de cercle, tu lèves la tête, de grandes montagnes au dessus de ta tête à regrimper !
Tu restes là ou tu remontes sur l'autre versant pour repartir vers de nouvelles aventures ?
Pour l'instant tu fais un break, tu sais qu'il va falloir repartir à escalader un versant abrupte, mais tu prends le temps, reprends ton souffle avant de repartir en escalade !
Bises

P.

De l'herbe verte, une nappe à carreau rouge et blanc dans l'herbe.
Un picnic avec des amis, tu es heureuse, vous souriez.
Un orage, il pleut, vous récupérez tout et vous vous partez en courant.
Tu te retrouves toute seule, isolée.
Tu te sens seule, loin de tes amis, sous la pluie, il fait froid.
Tu vois le soleil partout autour de toi mais au dessus de ta tête, un petit nuage et de la pluie qui tombe sur toi.
Tu avances avec ce nuage de pluie sur la tête.
De la tristesse qui ne te quitte pas. Une voiture passe, tu montes dans la voiture et tu repars sur la route à deux dans la voiture. La route se dégage pour toi, le soleil revient au beau temps.
La voiture tombe en panne, vous vous arrêtez, vous réparez la roue, il pleut.
Tu repars seule, jusqu'à une autre voiture, tu remontes dedans, elle retombe en panne, et tout recommence. Tu n'arrives pas à trouver une voiture quine tombe pas en panne !
Tu es à un croisement, plein de voitures qui passent !
Dans laquelle monter ?
Tu perds confiance, et tu ne sais plus dans quelle voiture monter !
Du coup tu restes au carrefour et tu regardes les voitures passer.
Continue d'y croire ! La bonne voiture va arriver, le soleil est au rendez-vous :)
Bises
Animal totem : l'aigle et le casoar.
Il y a une bagarre entre les deux animaux, c'est de là que viennent tes difficultés. Fais la paix entre les 2 animaux qui sont en toi !!!

A.

Tu portes quelque chose de serré sur ta poitrine, un corset, ou quelque chose qui t’étouffe et t'empêche de respirer normalement. J'essaye de te l'enlever mais sans succès. Impossible de l'enlever. Tu te sens oppressée au niveau de la poitrine.
Il te faut enlever ce carcan autour de toi qui t'oppresse.
Envoie de la lumière dans ton coeur pour percer cette carapace.
On ne peut le faire de l'extérieur, mais toi, de l'intérieur, ouvre à nouveau ton coeur.
Les solutions sont à l'intérieur de toi.
Laisse toi guider par ton coeur.
Tu as besoin de passions dans ta vie sinon tu te sens asphyxiée.
Laisse les passions s'exprimer en toi et tu retrouveras le sourire. Bises

S.

Tu pars devant toi en courant très vite, on te court après, tu évites le danger, tu reviens en courant. En fait tu coures dans tous les sens très vite, tu n'arrêtes pas.
Tu te fatigues, tu t'arrêtes, épuisée.
Tu te poses, tu fais un break.
Inutile de dépenser toute cette énergie. Tu t’assieds, reprends ton souffle, tu retrouves la paix.
Tu repars tranquillement sur le chemin, avec ton baluchon, beaucoup plus sereine. Tu retrouves le sourire, le soleil réapparait.
Rien ne sert de courir. Tu apprends la sérénité.
Le sol est recouvert d'un épais tapis de feuilles d'arbres. Tu marches dessus, en avançant, la vue se dégage.
La vie reprend son cours dans la forêt, les animaux reviennent, les oiseaux chantent. La forêt est animée, tu es entourée d'animaux tout autour de toi.
La paix intérieure les fait revenir.
Un grand cercle d'animaux, un feu au milieu du cercle, tu joues d'un instrument de musique en harmonie avec la nature !

C.

Tu es une poule, avec un coq dans la basse-cour.
Tu fais un trou dans le grillage et tu veux sortir mais tu n'oses pas sortir.
Tu as fait un trou dans le grillage, c'est ouvert, tu ne VEUX pas sortir !
Pourquoi es-tu bloquée ?
Tu as peur de l'inconnu. Tu préfères la sécurité à la liberté.
Même si tu te sens enfermée.
Dehors, il y a des renards, des dangers. Tu préfères rester à l'intérieur, près du coq que de partir seule à l'extérieur, alors que tu rêves d'aventure. Mais tu as du mal à y aller toute seule. Si tu es accompagnée tu vas y aller, mais pas toute seule.
Il y a en toi une peur de l'abandon important, de se sentir exclue, différente.
Tu restes avec les autres poules, même si tu te sens différente.

Trouve en toi le courage d'affronter tes peurs de l'inconnu et le regard des autres.
La solution est en toi.
Tu en es proche, encore un petit effort :)
Bises

N.

Un grizzly, qui coure dans l'herbe à toute allure, et renverse tout sur son passage. Rien ne l'arrête. Tu sens à droite, tu sens à gauche, comme un animal traqué qui est en fuite.
Tu fonces, tout droit, tête baissée, sans réfléchir. On a envie de te dire STOP !
arrête toi !
Où coures-tu ? Après quoi ? Que fuis-tu ? Qui fuis-tu ?
Retrouve la paix intérieur. Tu es comme brulé à l'intérieur. Eteinds ce feu qui te brûle, tu te consumes tout seul. Tu as une caverne où te reposer devant toi, mais tu ne veux pas y rentrer.
Pourquoi ne pas vouloir rentrer dans ce refuge, cet abri ?
Impossible pour toi aujourd'hui.
Que de questions ! tu es toujours dans le questionnement !
Tu as peur du noir, de ta part d'ombre, tu veux rester à la lumière, à l'extérieur, tu as besoin de la lumière extérieure. Vas-y, avance, lentement, dans cette caverne, qui va t'apporter la paix.
Un travail difficile, mais pas impossible à faire.
Il va falloir beaucoup de douceur, pour t'accompagner lentement dans ce refuge intérieur. La force n'y fera rien.
De la douceur, beaucoup de douceur, pour apprivoiser cette bête blessée !

B.

Un grand soleil qui brille, de la lumière. Des escaliers qui descendent du soleil, de la lumière. Tu descends ces escaliers. Tu avances sereinement avec un grand sourire.
Tu es bien entourée, de belles pensées autour de toi.
Le divin est près de toi, il t'accompagne sur tes chemins, où que tu sois. La lumière n'est jamais loin.
Il y a un coté sainte chez toi. La vie, ses épreuves, ce n'est qu'un passage, ton âme, elle, est reliée à quelque chose de très haut, de très élevé, auquel tu peux faire appel quand tu en as besoin.
Cette présence, tu la connais, reste toujours confiante sur ton chemin. Elle éclaire tout autour de toi. Un belle lumière blanche. Bises.

T.

Tu fais du skate board, tu enchaines plein de virages, tu montes, descends, dans le parcours de skate. Tu es adroit, souple, sportif. Tu fais des figures avec ton skate. C'est la liberté, tu fais des sauts, tu tiens la planche, tu décolles, retombes sur le parcours, tu es à l'aise dans l'air. Tu te sens léger, loin des soucis du quotidien.
Tu as besoin de cet espace de liberté, et tu aimes passer du sol, puis sauter, revenir sur le sol. Tu cherches ta place.

G.

Tu es sur un vélo, tu roules sur une route solitaire, des côtes, des descentes, ça tourne à droite, à gauche. Il y a des lacets, une montagne à monter en lacets.
Tu montes debout sur ton vélo en danseuse, tu pédales, tu transpires. La côte est dure à monter, tu as soif. Tu t'arrêtes, reprends ton souffle. Tu descends du vélo, et continues à pieds à monter. Tu continues en escaladant. Tu es très courageuse, malgré la fatigue, tu avances sans t'arrêter. Tu as choisi une voie avec des épreuves, des difficultés, que tu surmontes, tant bien que mal, à ta vitesse.
Tu arrives en haut de la montagne, il y a des nuages tout autour, le ciel est couvert. Le brouillard arrive, de plus en plus dense, tu ne vois plus rien. Tu réfléchis, tu te concentres sur toi-même.
Tes pensées, tes besoins, tes envies. Ce voile autour de toi te fais te reconcentrer sur toi-même. les solutions sont à l'intérieur de nous-même.
Tu as besoin de plus en plus de t'intérioriser, ressentir ton corps, à l'intérieur de toi. Une introspection est nécessaire pour repartir de plus belle.
Les nuages vont partir, le ciel se dégager, et tu profiteras à nouveau d’une belle vue dégagée tout autour de toi.
Un nouveau départ, de nouvelles aventure sont au rendez-vous. Des bises !

P.

Un ballon de foot, une cour de récréation, une cour de prison ?
On se croirait dans une cour de prison. Un oiseau vient dans la cour, sur ton épaule. Un corbeau, attention, il y a un danger qui te menace. On te veut du mal, des mauvaises pensées, un enjeu de taille. Il va falloir travailler sur toi pour dégager ces mauvaises pensées.
Une mésange sur un arbre, de l'autre coté de la cour. Vos regards se croisent.
Elle représente la liberté que tu recherches. mais avant, il y a du boulot de nettoyage intérieur à faire. Grosses bises.

C.

Il est sur un petit bateau, il descend la rivière, en suivant le courant. Il tombe à l'eau, se raccroche à un rocher; On lui lance une corde depuis l'autre rive pour traverser la rivière. Il attrape la corde et réussit à traverser. Un monsieur l'aide à remonter sur l'autre berge et le prend dans ses bras. Des bottes de pêcheur, la providence qu'il se trouvait là. Ils repartent en se prenant la main. Ils vont jouer ensemble, sont très proches, ne se quittent plus. Ils jouent aux cartes, font des belotes, dix de der, tu remportes toujours le dernier pli. C'est toi qui gagne toujours à la fin de la partie. Tu es un gagnant, tu aimes bien les jeux et surtout tu aimes gagner. Tu joues pour gagner ! C'est ton moteur la gagne ! Bises.

G.

Le petit prince de sa mère, avec une petite couronne sur la tête, tu es beau à l'extérieur et à l'intérieur. Tu es le bonheur de tes parents !
Plein d'amour sur toi, de belles projections, tu apportes du bonheur autour de toi, une source de joie, un rayon de soleil, comme la semeuse, tu jettes des graines de bonheur autour de toi et tu en fais profiter tout le monde !
Belle vie à toi et un grand merci pour tous ceux qui sont autour toi. des Bises.

M.

On est sur un grand huit, dans les voitures du grand huit, tu aimes les descentes dans le vide, puis ça remonte, ça descend. Tu as besoin de sensations dans ta vie, d'émotions fortes, là, tu as le sourire, ça tourne, tu ne sais pas où ça va, tu fais des boucles, tu es quelqu'un de ludique qui aime s'amuser. Tu aimes être dans le ciel, tu ne touches pas le sol, tu voles, tu tourbillonnes. C'est une forme de fuite de la vie quotidienne. Une métaphore de la vie. Reviens les pieds sur Terre. Sors du jeu, ancre toi dans la réalité.
Les amis, les copains, les copines comptent beaucoup pour toi. Prends un peu d'indépendance, de personnalité dans ta vie d'étudiant.
Les bonnes choses vont arriver tôt ou tard, en dehors des sentiers battus et du qu'en-dira-t-on.
Ferme les yeux et laisse toi guider vers le bonheur.
Du lâcher prise et un peu de folie dans la vraie vie, comme sur le grand huit !

M.

Une échelle que tu montes dans le ciel, elle monte très haut, très fine, pas large, mais très haute. Tu montes, il manque des barreaux, les barreaux tombent, tu ne peux plus monter. Que faire, suspendue sans pouvoir continuer à monter.
Tu grimpes avec les mains, sans les barreaux, sur l'échelle, tu t'accroches, fais des efforts pour continuer à monter. L'échelle s'échappe sous toi, tu continues à monter, sans échelle, suspendue dans le ciel. la montée est difficile seule, sans échelle, sans barreau à l'échelle, mais tu t’accroches. Tu continues désespérément. Tu aperçois au loin une autre échelle, il va falloir faire un grand saut dans le vide pour l'attraper et repartir sur l'autre échelle. En fait cet exercice va se répéter, de bouts d'échelle, des sauts dans le vide. Mais toi tu es accrocheuse, volontaire, tu ne te laisse pas démon-ter.
Tu continues ton chemin de croix, lentement mais surement. Que d'épreuves ! Accroche-toi (aux échelles tendues, pour rebondir plus loin!).
Tu auras longtemps l'impression de redescendre, de ne pas y arriver, de faire tout cela pour rien, mais la traversée du désert a toujours une fin. Une dernière échelle te ramène sur la Terre ferme.
Tu pourras enfin laisser tes déboires derrière toi à jamais :) Bises du ciel.

N.

Un crocodile avec deux grands yeux qui sortent de l'eau. Il nage dans les marécages entre les roseaux. Voit une mouche, veut l'attraper avec sa grande gueule, la rate. Repars en nageant arrive sur la berge, avance et se transforme en un oiseau... un cygne, blanc ou noir ?
Noir, un cygne noir majestueux ! Qui déploie ses ailes sur l'herbe. Danse, vole, chante, bouge, s'exprime, fait beaucoup de démonstrations pour se montrer devant les autres. Il a besoin de se faire remarquer, mais aussi de se démarquer.
Ambivalence du cygne, qui peut être agressif si besoin pour se faire respecter. Protecteur, dominateur, sauvage, il sort des senties battus. Sa route est pleine d'embuches, il y laisse des plumes !
Il fait des enfants, protège ses enfants, ne laisse s'approcher de ses progénitures. Très maternelle, même trop protectrice. Attention de ne pas étouffer tout ce monde.
Il faut leur laisser leur espace de jeu pour respirer et grandir à leur rythme.
Une maman cygne et les enfants qui suivent, tu aimes bien être devant et que les autres suivent exactement ton chemin. Ça marche à la baguette ! Ça file droit ! Pas possible de ne pas te suivre exactement dans tes traces !
Il va falloir couper le cordon ombilical ! et laisser les enfants grandir et fonder leur famille. Ce n'est pas supportable pour toi pour le moment. Gros travail à faire sur le lâcher prise.

E.

Tu avances, tu traverses un grand canyon sur un fil, funambule sur le fil, le vide en dessous, ton baluchon sur les épaules.
C'est un fil droit, une route à suivre, pas d'écart possible. Il faut rester sur le droit chemin. La ligne est tracée.
Mais ton fil part à droite, tu pars à toute vitesse sur la droite de plus en plus, ton fil se déplace, tu es en équilibre instable, et puis ça tourne, comme dans une boule qui roule, tourne, et tu es à l'intérieur. Ça part dans tous les sens !
Tu ne trouves pas ta route, impossible, tu vas dans toutes les directions à la fois.
Arrête tout, assieds toi, pose toi. Laisse les choses venir à toi, ne pars pas dans toutes les directions.
Et la lumière arrive sur toi.
Tu as une couronne avec un cobra qui descend sur ta tête.
Une peau de panthère comme manteau. Un bâton dans la main, tu fais tourner les braises dans un feu d'où s'échappent des oiseaux, des rapaces, des faucons, aigles,... Tu es un chamane.
Soudain tu ressors du feu, tu es un... l'image est lente à venir...
un phoenix qui renait de ses cendre :)

E.

Tu es sur une charrette, dans la paille, qui avance sur une route. Une robe, pieds nus, sauvageonne. Tu sautes de la charrette en courant. Tu t'amuses au bord de la route, ramasses les fleurs, souris, tu regardes partir au loin la charrette, insouciante. Tu es heureuse, la vie est belle. Et soudain tu t'envoles dans le ciel et redescends sur le sol au même endroit, et là, c'est la guerre, tu ne reconnais plus rien, tout a changé en un instant.
Tu repars en courant vers la charrette pour la rattraper, ce n'est plus une charrette, c'est un char !
C'est une épreuve de la vie à traverser, comme une guerre, un champ qui se transforme en champ de bataille, une charrette en char. Mais tout ceci est temporaire. La joie va revenir.
C'est très difficile pour toi de supporter ces hauts et ces bas de la vie. Tu n'aimes pas les épreuves, les difficultés, tu as tendance à baisser les bras trop vite. Apprends des épreuves, elles sont là pour nous faire grandir ! Confiance ! Tu n'as pas confiance en toi !
Apprends à te protéger pour ne pas être trop éponge de ton entourage. Chacun ses difficultés, ne cristallise pas les problèmes des autres sur toi !
Avance sur ton chemin, à ta vitesse ! Tantôt tortue, tantôt lièvre, profite des fleurs sur le bord du chemin, respire l'air de la nature, sourit et la vie te sourira !
Tu vas suivre une route sinueuse, faite d'apprentissages, d'embûches, de bonheur, c'est la vie ! Aime là comme elle est :)

P.

Un traineau dans le ciel, comme celui du père Noël, tiré par des rennes.
Tu files dans le ciel à une vitesse vertigineuse. On entend le vent siffler, tu files, tu files, tu es toujours à fond ...
Tu redescends et te retrouves sur la mer, toujours dans un traineau, mais tiré par des hippocampes. Comme Neptune ou Poséidon, tu es aux rênes de ton traineau qui file à vive allure sur la mer.
Par contre, tu ne vas pas sous l'eau, ce n'est pas ton élément, tu restes à la surface, entre ciel et eau, toujours à toute vitesse.
Tu arrives sur une île, sur la plage, du descends de ton traineau, avance sur le sable.
Tu es reçus par les Dieux qui t'attendent, souriants. Enlève ta tenue de guerrière, tu peux enfin te reposer. Profite de ces moments de repos, de répit sur notre île. Tu repartiras de plus belle.
Cette île, c'est l'île des Dieux :) Bali ?

R.

Un camion qui roule sur une route de sable dans le désert. La porte arrière du camion militaire s'ouvre, tu sors et tu pars dans le désert en courant, comme un soldat, avec une réserve d'eau, un parcours de survie à faire avec gourde et gros sac à dos de l'armée. Il fait chaud tu suis la direction du soleil. ça monte, ça descend, et ça descend tout en bas d'un canyon. Tu te retrouves devant une rivière à traverser. Tu passes avec deux cordes, une aux pieds et une aux mains. Il y a des crocodiles dans l'eau. Tu avances sur la corde, la corde casse, tu arrives tout de même à traverser la rivière dans le courant.
Tu remontes le canyon de l'autre coté, c'est très pentu, à pic, mais tu remontes vite, sans problème.
Tu arrives en haut, de l'autre coté du canyon.
Tu es sur un plateau vert, il y a du soleil.
Tu es avec ta famille, dans le bonheur, content de les avoir retrouvé. Ta famille, c'est ton soutien, ton refuge, tu as besoin. Tu es avec ta femme et tes enfants dans les bras. Tout va bien.
Tu peux être fier de ce que tu as accompli !

JM.

Une voiture qui roule très vite, des feux rouges, brulés, un accident, des blessés. Beaucoup de monde tout autour.
Une civière, quelqu'un sur la civière, comme un grand brulé par la vie.
Encore du rouge, de la colère.
Beaucoup de colère renfermée à faire sortir.
Nettoyer ces blessures, ce feu, dans le ventre, qui brûle à l'intérieur.
Beaucoup de force intérieure, mentale, pour surmonter les épreuves de la vie.
Mais il faut s'ouvrir, pardonner, laisser les choses sortir pour ne pas se bruler de l'intérieur.
Éteindre le feu par les larmes, laisser exprimer ses émotions.
Il n'y a pas de honte à pleurer, c'est beau de pleurer. Cela libère énormément.
Sortir du mental, ouvrir son coeur, laisser exprimer ses émotions.
Un pompier arrive avec un extincteur. C'est une femme, qui va vous aider.
La femme, la mère, le problème est là, dans la relation maternelle à régler.
Du pardon à faire !

H.

Tu es recouvert de lumière, qui tombe du ciel, de la lumière partout qui tombe sur toi. Tu es doré, dans les couleurs jaunes. De l'or qui coule.
Une terre noire autour de toi et toi tu es de l'or fondu, comme une petite mare posée sur cette terre noire.
On essaye de te marcher dessus mais comme tu es liquide, impossible de t'écraser, tu coules à coté, tu es un élément liquide que les coups ne peuvent atteindre, tu repars ailleurs.
Mais, du coup, liquide, tu prends la forme du sol sur lequel tu es, tu t'adaptes à l'environnement mais ne peut prendre la forme que tu souhaites !
C'est même ton problème, tu ne sais pas quelle forme prendre, du coup, tu comptes sur les autres, tu t'adaptes aux autres, c'est ainsi, avec ton coté liquide, tu bouches les aspérités du sol, tu aplanis les choses.
Ne cherche pas à prendre une forme, garde ce coté liquide, qui aplanit.

L.

Beaucoup de fumée noire autour de toi, qui t'empêche de voir, de respirer. Tu marches et tu as toute cette couche noire autour de toi. C'est par le souffle que tu vas pouvoir dégager tout ce noir. La gorge, l'expression, un gros travail à faire au niveau de la gorge, des poumons, pour faire partir tout ce noir. C'est comme si tu ne voyais rien tout autour de toi !
La solution ?
Des escaliers, tu descends, un long couloir, dans l'obscurité, au fond, de la lumière, tu avances vers la lumière, mais pour arriver à la lumière, des tas de choses très laides à voir, à passer, pour arriver à la lumière.
Il va falloir faire face çà tes démons, les regarder dans les yeux, et leur dire que tu n'as pas peur !
Et tu vas arriver à la lumière nettoyée de cette fumée noire.
Courage !

R.

Un gros loup blanc agressif, de grandes dents face à toi qui t'empêchent de rentrer. Tu passes entre ses jambes, en dessous discrètement. Tu rentres chez toi.
J'aime mon confort, la convivialité, mes amis, des sourires, des éclats de rire.
Tous les animaux sont là autour de toi.
L'égo est là, imposant, très présent, impossible de s'en débarrasser.
Je suis dans un train, avec plusieurs wagons. Dans quel wagon monter ?
Ils sont tous bien, du coup, j'achète le train !
Beaucoup de pression dans la tête. Je suis monté dans le train, il roule vite, je ne le contrôle plus, continuer à rouler ? dérailler ? sauter du train ?
Par lâcheté je reste dans le train !
Mais attention, le train fou va dérailler !
Le train passe au dessus d'un pont, au dessus d'une rivière. Je saute du train, dans l'eau.
Je nage, sors de l'eau, remonte sur la berge et je vois le train au loin qui va exploser !
Je repars, escalade une , avec mon baluchon, et de là haut, j'observe l'horizon.
Je peux voir très loin tout autour de moi, très loin, le ciel dégagé, je suis bien !

B.

Un jaguar qui court dans la savane, rapide, souple, beaucoup d'énergie. De la fougue !
Il tombe dans un piège, un trou profond. Mais il arrive à escalader, à remonter tout seul.
Il a un coté très fier, à se sortir des difficultés tout seul.
Il reprend son chemin, s'essuie les blessures, et repart sur son chemin.
Quelqu'un de joueur, qui court, s'amuse, profite de la vie.
Comme tout le monde, des embuches sur la route, mais il s'en sort toujours.
De l'humour, de la joie, du bonheur !

L.

Un gros bateau navigue sur la mer.
Des hublots, tu regardes par les hublots.
La mer, les vagues, le bateau coule.
Tu sors du bateau sur un bateau de sauvetage.
Tu rejoins une île, au milieu des singes, des palmiers, du sable. Des sauvages te courent après.
Tu pars en courant. Tu arrives à te sauver.
Tu es essoufflée, tu as besoin d'un break, tu veux profiter du soleil.
Le serpent, la pomme, Adam et Eve,tu croques dans la pomme. L'amour vient à la rescousse pour te changer la vie.
Tu vas pouvoir enfin profiter et apprécier les bons moments.
Cette vie pleine de courses, de fuites, n'est pas pour toi !
Trouve ta voie, bien à toi, ajoute de la douceur, des petits câlins. Libère toi de ce voile d'austérité qui plane sur la famille.
Ton animal totem c'est le cochon!

H.

Une femme, à genoux, très croyante, dans une église. Elle prie, beaucoup de dévotion, d'amour pour son prochain.
Une champ d'herbe, la nature, elle chante, danse, rit, dans les herbes vertes. Beaucoup de monde qui danse en cercle en se prenant la main.
Les visages sont souriants, heureux.
Un événement difficile, une triste nouvelle, et tout s'efface, les sourires, les danseurs, tout a disparu.
On revient sur la personne en train de prier. C'est la vie, avec ses hauts et ses bas, mais les sourire sont toujours dans le coeur, on peut s'y connecter quand on veut. les moments de bonheur restent toujours présents en nous.

F.

Tu marches avec une grosse croix en bois sur toi, une couronne d'épines sur la tête. Tu avances péniblement. Tu arrêtes, te reposes sur la croix.
les gens te regardent et se moquent de toi.
"Il ne faut pas jouer avec le feu !".

P.

Il y a comme un champ de roseaux, tu écartes les roseaux pour te frayer un passage, tu avances dans cet espace entouré de roseaux partout. Tu ne vois pas loin devant toi, tu te fraies un chemin. beaucoup de roseaux, vu de dessus, il y en a partout devant toi, une surface immense recouverte de roseaux, et tu avances seul dans cette immensité de roseaux.
Tu n'en vois pas le bout. Tu arrives finalement au bord d'une rivière. Tu traverses la rivière à gué, en sautant de rochers en rochers.
Il y a des saumons dans l'eau, de l'autre coté t'attends un ours, qui va t'accompagner.
C'est ton guide.
De ce coté de la rivière, l'herbe est verte, tu peux voir les beaux paysages autour de toi, tu es sorti de ce brouillard. Tu vas pouvoir avancer plus sereinement dans ta vie, à visage découvert.

M.

Le serpent qui avance sur un chemin de cailloux, il file dans l'herbe, va sous l'eau, nage comme un poisson. Une anguille, tu te faufiles entre les obstacles, à l'aise sur terre, dans l'eau, dans l'air, tous les éléments te correspondent. Un bateau, un torrent, une cascade, tu chutes dans la cascade, tu arrives au pays des nymphes, blondes, sulfureuses, féminines.
Tu peux exprimer toute ta féminité, tu te libères de tes liens, comme des cordes, qui te rendent prisonnière de tes cotés masculins.
Il y a des forces masculines très fortes chez toi. Homme, femme, les deux aspects sont très présents chez toi.
Forte et sensuelle, la force de la sensualité, la sensualité de la force, tu es ambivalente.
Beaucoup d'énergie à contrôler, à maitriser, tous les chemins sont possibles. Choisis celui qui va t'aider à te libérer de certains complexes qui te freinent dans ta vie de femme ! ...

B.

Une couverture de lit pour te couvrir, tu as froid, tu es emmitouflée, cachée sous ta couverture. Tu es repliée du monde en ce moment. Un moment nécessaire de repos, de concentration.
Tu vas pouvoir maintenant t'en libérer par cette bénédiction. Reprends ton vol, soit à l'écoute des messages qui vont venir très vite :)

B

Le singe, c'est l'image qui arrive en premier, le singe, dans une cage, avec des barreaux, il est à l'intérieur, veut sortir, il doit trouver la clé de la grille pour sortir. Le serpent lui peut rentrer dans la cage et l'aider à en sortir, il a la clé dans la bouche.
Il lui donne la clé et peut ouvrir enfin la porte.
Pour que cela se passe, il manque quelque chose, un accord, un lien plus puissant, plus fort, entre le serpent et le singe.
Ils doivent se serrer la main, faire un pacte d'amitié, de fusion pour partager leurs capacités.
Les 2 tiennent la clé de leur coté, la clé tombe, qui va la ramasser ?
Pas l'un ou l'autre mais l'un et l'autre.
Il faut fusionner tes cotés singe et serpent et tout s'arrangera !

P.

Tu as le symbole de l'aigle en toi. Tu fonces dans le ciel, tu atterris, te poses sur un rocher, en haut d'une montagne.
Tu vois en bas la vallée, une vallée vert. Tu vois passer de ton rocher en dessous des gens à chevaux qui passent dans la vallée, ils font boire leurs chevaux au bord de la rivière. Tu reprends ton envol, et t'approche des chevaux.
Tu es un faucon, tu te poses sur le bras d'un des cavaliers. Tu rejoins ta famille. Tu es de la famille du voyage.
Tu aimes être proche des gens de ta famille mais pouvoir aussi aller de ton coté, sur ton rocher et observer d'en haut, à distance, le monde qui bouge, qui avance. Cette ambiguïté est dure à vivre, rester, partir ? Tu ne peux pas être toujours entre les deux.
Il est temps de rejoindre le monde !
de t'intégrer, de trouver ta famille, de transmettre tes connaissances, ouvre grand ton coeur, et suis ton destin dans le lâcher prise. Pas facile pour toi :)

C.

Un roseau qui plie mais ne rompt pas, tu es quelqu'un de flexible, qui s'adapte, des nénuphars, des grenouilles, une mare, de la nature autour de toi. Les pieds dans l'eau, ta tête dans le ciel. Un petit bateau qui avance sur la rivière, tu suis le courant, une belle rivière, de la verdure tout autour de toi, tu prends les rames du bateau, et tu avances, sans regarder où tu vas, la tête dans le sens opposé de ta direction. Direction que tu cherches.
On dirait que tu laisses les choses décider pour toi et que tu ne prends pas tes responsabilités dans les choix de direction que tu prends. Tu les fuis, même, ces responsabilités !
Rame dans l'autre sens, en allant devant toi et en regardant la direction que tu prends.
Fais face aux événement. Go !

M.

Une fleur qui pousse avec une très grande tige, un tournesol dans les champs, qui suit la direction du soleil.
Le tournesol se déracine, s'envole dans le ciel, il déploie ses ailes, se transforme en un papillon magnifique de toutes les couleurs. De la couleur, il y en a partout, tu as quelque chose du caméléon, qui s'adapte, se transforme selon son entourage.
Plus de personnalité !
Sois toi-même !
Tu n'oses pas te mettre en avant alors tu restes dans le rang.
Sois le mouton enragé qui est en toi, sors du rang, tu en as besoin pour grandir, laisse exprimer ta joie, ta tristesse, n'est pas peur du regard des autres, tu es toi, tu es unique, exprime toi, ouvre toi, découvre toi, tous les trésors qui sont en toi, comme une fleur qui ne demande qu'à s'épanouir, et à s'envoler, se libérer de ses chaines pour découvrir le monde. Le monde qui te tend les bras et n'attend que toi !
A toi de jouer !
Bises du ciel.
Fais tout de même attention où tu mets les pieds, il y a des crocodiles prêts à mordre à tous les coins de rue. Pas de précipitation, esquive les embûches comme tu peux si bien le faire. La force est avec toi !
(encore plein de bisous bisous,...)

B.

De belles lumières autour de toi, un voile que tu traverses, des épreuves, tu avances, tu te débarrasses de ces voiles qui t'empêchent d'avancer sur ton chemin.
Des ronces, un sentier parmi les ronces et tu avances, une pierre au sol, tu tombes, tu te relèves.
Quelques petites embûches par ci par là, de la brume, tu es comme dans les landes. Un paysage très anglais. Tu avances sur ce chemin, des tissus de ta robe se prennent dans les ronces. Tu marches et tu arrives à un château, un château ancien. Tu entres, tout est vide dans le château. Tu montes au grenier, tu ouvres un coffre avec des livres, des livres de contes fantastiques, que tu aimes. Tu les lis tous et tu repars. Tu as appris plein de chose. Tu es plus riche en toi, tu as trouvé ce que tu cherchais dans ces livres anciens et tu peux reprendre le chemin de ta vie plus sereine.
Tu repars sur le dos d'un dragon prête à affronter la vie !
Tu es une petite fée de la forêt, un papillon, un être aérien qui vit toujours prêt de l'eau, de la nature, des éléments, des élémentaux.
La vouivre est près de toi, le serpent, la licorne sont tes voisins de palier.
Tu as toute une équipe à tes cotés. Prends bien soin d'eux, ils te protègent mais ils ont aussi besoin de toi.
La vie est là qui te sourit, croque la à pleine dents.
Pas de folie des grandeurs!
Pas de jeux dangereux, ne gaspille pas tes forces, tu te fatigues vite, ménage ta monture.

S.

Tu es un corbeau, tu manges des cerises dans un cerisier. Tu t'envoles, tu traverses les vents, le froid, la tempête.
Tu es le renard, qui est là, qui fouine, se balade, renifle, sent les choses par instinct.
Tu es une instinctive. Tu fais les choses naturellement, par instinct, sans effort, tu suis le bon chemin.
Tu te faufiles dans les herbes, tu te repères, sans risque de t'égarer. La vie est belle et facile pour toi. Tu vas boire au bord de la rivière. Tu aperçois des poisson dans l'eau qui te sourient. Tu as la sensibilité du poisson, son agilité, sa souplesse.
Tu peux être aussi fuyante, tu t'effaces pour ne pas affronter certaines choses qui te font peur.
Relève la tête et regarde les choses à affronter dans les yeux, tu n'as rien à craindre.

2.
Tu es un cormoran. On entend le cri du cormoran qui vole au dessus de l'eau, se pose sur un ilot observe la mer autour de lui et s'envole de nouveau.
Il revient sur terre, sur les rochers noirs en bord de mer. La mer de Bretagne.
Une sorcière, une druidesse celte, avec une grande tunique blanche, du feu, des offrandes.
Des rites magiques, une emprise d'un druide noir à libérer.
On repart à une autre époque, d'autres terres, une autre vie. Difficultés à grandir, à "pousser", une herbe folle, sauvage, un feu-follet qui se balade dans la végétation sauvage.
Des âmes errantes que tu nettoies, une mission de passeur d'âmes. Le prix à payer pour retrouver ta liberté.

S.

Tu es un cobra, un grand cobra qui se dresse avec des grandes dents. Tu protèges un bébé. Cobra protecteur, dans un temple, des torches accrochées aux murs tu protèges le temple.
Il y a un bébé qui va grandir dans ce temple, tu es en charge de le protéger.
Il ne faut pas s'approcher de lui sinon tu deviens grand, très grand, imposant et agressif, prêt à mordre les intrus.
Il y a du aiglevert émeraude dans ton regard, des yeux brillants, doux.
Tu repousses les forces du mal.
Tu es allongé dans une corbeille, tu te reposes mais ne dors que d'un oeil.
Tu sors de la corbeille, avance, te promène, tu surveilles que personne ne rode dans le coin. Tu as un rôle de gardien des lieux.
Tu es obéissant à ta mission, on peut compter sur toi. Tu es un fidèle soldat.
Cette solitude peut te peser, tu as des doutes, des remises en cause. Tu es hésitant.
Garde le cap !
Tu es dans une période de doute qui va durer un moment, tiens le cap !
attention aux dérapages non contrôlés !
attention aux terrains glissants !
Ne cherche pas à fuir les obstacles, ils sont là pour te faire grandir et comprendre des choses importantes pour ton évolution personnelle.
File droit !
Tu n'as pas le droit à l'écart ! :)

P.

Tu vas purifier ta lignée, parents et ancêtres. Un gros travail de nettoyage à faire que tu peux faire.
Un aigle, qui passe à travers le temps, pour nettoyer, réparer, remettre de l'ordre, tu peux traverser le temps, voyager à travers le temps, tu as un rôle de réparateur pour les générations précédentes, avec un fil, une aiguille, tu recouds, refais les liens sur ta lignée.
Une belle mission qui ne tient qu'à un fil !
Le fil d'Ariane, tu redonnes une cohésion, une compréhension d'ensemble aux événements.
Tu es un aigle géant porté par les vents, et derrière toi, une corde, et les gens s'accrochent derrière toi à cette corde, et tu fais avancer tout le monde à travers le temps !

R.

Tu es une boule de lumière, une boule d'amour, tous ceux qui te touchent en profite. Une lumière communicatrice. Une boule de feu blanche, qui roule, roule, tu t'envoles.
Tu te transformes en belle colombe blanche, te pose sur un arbre, une branche d'olivier dans la bouche, tu es un symbole de la paix.
Tu apportes la paix autour de toi.
Tous les méchants animaux de la forêt te regardent mais ne peuvent s'approcher. Tu es protégée, seule la pureté peut t'approcher.
Tu t'envoles à nouveau;, dans le ciel, et te repose sur le sol.
Tu te transformes en serpent, tu files dans l'herbe, un long serpent fin, capturé par un aigle, ou plutôt un faucon.
Il te mange, vous fusionnez. Serpent et faucon, vous fusionnez vos forces ensemble. Tu repars dans le ciel, serpent et faucon.

M.

Un cœur, un gros cœur, que tu donnes, tu aimes donner ton cœur.
Tu fonctionnes avec le cœur, tu aimes faire des cadeaux, des dons, donner, partager.
Tu as de belles valeurs d'échange, de partage. La vie est amour. L'amour des autres.
Une grande ouverture au niveau de la poitrine, plein de choses qui sortent, de la lumière, de la bonté, ça coule tout seul, naturellement.
Une vraie machine d'amour, ça ne s'arrête pas de couler !
Très reconnaissante, tu remercies pour les cadeaux que tu reçois.

V.

Un lac, au bord de la forêt, des cascades au loin. Une barque de pêcheur, un poisson attrapé au bout de la ligne du pêcheur, un saumon. Il retombe à l'eau.
Tu es ce saumon qui remonte le courant, tu vas à l'envers, tu remontes dans le sens inverse du courant. Un ours cherche à t'attraper, tu l'évites, tu continues à remonter le courant.
Tu évites les dangers, les proies qui veulent t'attraper.
Tu aimes l'eau des courants, c'est là où tu te sens biens, dans cette eau qui bouillonne. Tu arrives à sauter très haut pour remonter le courant, des sauts de plusieurs mètres, les obstacles ne te font pas peur, tu les franchis aisément.
Tu remontes, remontes, pour retrouver quelque chose dans le passé ?
Tu cherches quelque chose que tu as laissé derrière toi que tu dois retrouver pour pouvoir avancer de nouveau.
Remonter à la source, récupérer quelque chose. Tu le retrouves et tu peux ensuite repartir dans le sens dans du courant.
Une pierre bleue au fond de l'eau, sur les galets. Une pierre ou une fleur bleue.
Tu la cueilles, la prends dans tes mains, retrouve un grand sourire.
Tu as du bleu partout autour de toi.
Tu repars en papillon bleu, je vois plein de papillons bleus qui s'envolent ensemble;
Tu es à l'aise au milieu de tous ces papillons bleus. Tu as besoin de plein de présence autour de toi pour partager ton bonheur.
Tu es une femme de clan !

L.

Besoin d'un grand voile blanc sur ta tête, comme la Madone, pour te protéger, autour du toi du noir.
Besoin de blancheur, un grand sourire, des fous rire.
Je vois un petit lapin blanc qui coure comme dans Alice au pays des Merveilles avec un gros réveil dans la main.
Peur d'être en retard, de la peur, besoin de rattraper le temps, le lapin coure coure, se transforme en tornade blanche.
Tu es essoufflée, tu as trop couru partout, tu es à bout de souffle, tu as besoin de te reposer, tu t’assois, sur le coté de la route, tu as besoin de reprendre tes forces.
Après quoi coures-tu ?
C'est ce besoin de courir tout le temps qui te fatigue, qui gaspille tes forces.
Tu t’assois sur un banc, tu t'allonges, tu t'endors, tu fais des rêves, des beaux rêves, emmitouflée, au chaud, en boule.
Tu as froid, tu te mets une couverture, de la laine épaisse pour te réchauffer. Tu es bien au chaud, au fond du lit.
Tu as besoin de calme, de repos, de chaleur, de dormir, d'arrêter de courir. Tu as besoin d'apprécier le repos, d'hiberner, de recharger tes batteries. Besoin d'être seule, recentrée sur toi-même pour repartir. Un break réparateur.
Tu repars sur un vélo, tranquillement !

A.

Tu es une colombecolombe blanche dans le ciel, entourée d'anges.
Tu restes la haut tu as du mal à redescendre sur terre.
Finalement, tu retombes sur terre, un ruisseau, une rivière de lait.. De l'eau qui coule.
Des baigneurs viennent se baigner dans cette eau, ce lait blanc.
Un nageur traverse la rivière et rejoint l'autre rivage.
Il avance, vous êtes tous les deux comme Adam et Eve.
Il y a la pomme, le serpent, mais tu ne veux pas croquer dans la pomme.
Une pomme rouge, comme dans Blanche-Neige, avec la sorcière et le corbeau.
Tu ne tombes pas dans le piège.
Tu repars, en un animal, un renne blanc, serein, dans la direction du soleil.

P.

Tu es une mante religieuse avec ses grandes pattes qui avance dans l'herbe.
Elle coupe les épis de blé, les regroupe pour en faire des bottes de paille et construire une maison.
Du blé pour nourrir sa famille. Tout est bon pour nourrir sa famille, ne te met pas trop de pression inutile, un peu de lâcher prise !
Devient aussi un peu cigale, profite de la nature environnante, du grand soleil, du blé blond.
Il y a du jaune, de la lumière partout autour de toi, déstresse !
Il y a de l'abondance, tu es né sous le signe de l'abondance naturellement, ne force pas, pas de bagarre inutile !

La providence t'a gâté !
La lumière est partout, la nature est luxuriante, profite de ces cadeaux du ciel !

V.

Il y a une tête avec plein de serpents, comme la Gorgone Méduse tranchée par Persée.
Tu coupes cette tête, tu es une combattante, très forte. Une combattante armée. Tu es au milieu de la bataille sur un champ de bataille, tu te bats très bien.
Tu élimines les ennemis un par un sur ton cheval. Tu es un chevalier, un conquérant.
Tu reçois une blessure au pied, tu tombes du cheval et tu meurs sur le champ de bataille.
Tu renais en fleur, une marguerite qui pousse sur la terre noire de la bataille.
Le soleil revient, les herbes et les fleurs repoussent.
Tu t'envoles en papillon blanc et jaune vers le soleil.
Tu te transformes dans le ciel en dragon prêt à reprendre la bataille du bien contre le mal.
Toujours beaucoup de conflits à régler, de batailles. Tu as du mal à régler les conflits de manière pacifique. Pose ton bouclier et ton épée !
Tu as le droit à un repos bien mérité !
Enlève ta cotte de maille, tes carapaces qui sont lourdes à porter, on dirait Jeanne d'Arc !
Tu peux aller dans la taverne boire une bonne bière avec tes amis !

F.

Tu es un dindon.
Tu regardes, tu observes et tu cherches, tu marches.
Tu roules en voiture, tu t'arrêtes, il n'y a plus de route !
Tu prends une planche en bois et tu traverses par dessus le vide de l'autre coté du ravin.
Tu continues à pied.
Tu n'es pas dans la course, mais dans la marche, à ta vitesse.
Un dindon content de se promener. Tu sais contourner les obstacles, ils te font sourire, imperturbable.
Tu t'arrêtes, tu repars, tu n'es pas impatiente, tu prends ton temps.
Les choses se font à leur vitesse, sans précipitation.
Tu affrontes les éléments, le froid, la pluie, le vent,... sans problème.
Ton assurance peut paraître hautaine mais ce n'est pas le cas.
Tu passes sur un pont au dessus de l'eau, il y a des poissons qui nagent, mais tu n'es pas trop eau, plutôt sur Terre. Ton élément c'est la Terre. Tu continues ta route en avant vers le soleil sereinement avec la démarche du Dindon.

L.

Tu es un œuf, qui roule, la coque se casse. Tu es un petit canard jaune.
Tu as mal à la patte droite (coté du père), tu es blessé, tu as du mal à marcher. Tu es un canard qui boite.
Tu as du mal à t’appuyer coté droit, tu as besoin d’une béquille.
Tu ne peux pas grandir à cause de cela.
Tu arrives à sauter sur un gros rocher devant toi. Tu montes dessus et de là tu observes le monde entier depuis ton rocher en hauteur, tu domines le monde.
Tu as une vue magnifique, tu danses, tu t’amuses, tu fais la fête depuis ce rocher au dessus du monde.
Tu as besoin de hauteur, d’altitude, de ciel pour être bien, pour respirer. L’air de la montagne te réussit !
Le canard qui boitait est transformé sur ce rocher !
Mais sur ce rocher tu tournes en rond, tu as besoin de redescendre sur Terre. Tu sautes en parachute, tu te laisses emporter au gré du vent, là où il t’amène. Tu n’as pas de problème de lâcher prise, tu fais confiance à la vie.
Tu rejoins le sol, tu es dans l’herbe, un champ d’herbe avec des vaches qui broutent.
Tu es comme une petite fourmi parmi ces grosses vaches. Cette petite fourmi on ne la voit pas, tu as besoin d’être vue, reconnue.
Tu as du mal à trouver ta place entre les grosses vaches et les fourmis.
Où est ton terrain ?
Tu cherches ta place.
Tu arrives dans un labyrinthe sur l’herbe, tu ne peux en sortir qu’en t’envolant.
Tu arrives dans une maison de verre, en cristal, tu t’y trouve comme prisonnière, tu n’arrives pas à en sortir, isolée dans cette maison de verre.
Un roi couronné te prend la main et de sort de cette prison de verre par le dessus de la maison.
A deux vous fusionnez et formez une boule, qui roule, et renverse toutes les quilles du jeu.
Tu te transformes maintenant en salamandre.
Tu retrouves ta place dans la forêt parmi les animaux, dans la nature, tout redevient beau !
Ta place est dans la nature !

Le Roi (suite).
Il te sort de la maison en verre pour te redonner tes ailes. Tu es un ange, le roi c'est le symbole de tout là-haut, du ciel, il te remet sur ta route, te donne des ailes.
Je vois un arc dans le ciel, une flèche à l'arc, tu es la flèche, tu files tout droit, fend l'air et arrive dans une cible ronde accrochée à un arbre. En plein dans le mille.
Tu fends la cible, tu fends l'arbre, l'arbre se fend, et de l'arbre sort plein de papillons qui s'envolent dans le ciel. Ils retombent en petites lumières, des vers luisants qui éclairent la forêt. Dans l'obscurité, ce sont des faisceaux de lumière, des messagers, lumières entre ciel et terre. C'est ton rôle d'éclaireur, d'être ce lien entre les deux mondes.

Retour en arrière :
Il est en Egypte, il est dans son tombeau allongé.
Retour en arrière, tu es à ses cotés, vous êtes enfants au bord du Nil, heureux, vous souriez, vous jouez vous êtes très complices, vous êtes amoureux, la vie vous sourit.
Vous grandissez et puis vous êtes séparés, c’est la guerre, il part, il traverse le Nil en bateau vous êtes séparés, mais l’ibis rouge animal sacré vous connecte, vous restez connectés grâce à l’ibis.
Par contre, vous avez fait à un moment donné une grave erreur, il faut maintenant revenir à cette époque, faire le huit du pardon avec vous d’un coté et de l’autre… je ne sais pas, il faut chercher!
Il a fait le pardon de son coté mais tu dois en faire un aussi du tien, essaye de comprendre le mal qui a été fait, c’est important pour vous 2 !

C.

Des larmes, des gouttes d'eau, besoin de purification, de la tristesse.
Nettoyage nécessaire à faire par l'eau.
Dans une rivière, dans de l'eau naturelle - il faudrait faire un mikvé de purification.
Je vois un escalier qui descend, période aztèque, du liquide qui coule sur les escaliers, du sang qui coule, il y a des sacrifices chez les aztèques, on arrache un cœur.
Très belle femme sacrifiée. Tu pars en courant et tu es sauvée par un aigle qui t'attrape et de sauve des griffes de tes poursuivants.
Il te jette dans l'eau d'un lac au milieu de sirènes, c'est un très bel endroit où tu peux te ressourcer. Mais chez toi il y a toujours cette notion de poursuite, de traque, de courir pour fuir.
Besoin d'un nettoyage important à faire avec l'eau pour changer de schéma de pensée.
Les larmes qui coulent.
Je te vois en très belle femme qui a perdu sa virginité avec des larmes qui coulent.
Ton symbole animal totem : Le cochon
Tu es cet animal totem qui arrive devant 3 ou 4 chemins possibles.
Choisis le chemin à la couleur bleue (travaille la gorge et la joie).
Tu es sur un toboggan, tu descends et tu ne contrôle pas ce qui se passe, pas de contrôle possible, tu es obligée de lâcher prise !
Tu es en animal totem également l'écureuil.
L'écureuil qui fait des provisions, comme si tu as peur de manquer !
N'oublie pas que l'écureuil c'est aussi celui qui peut sauter de branches en branches, dans l'air.
Utilise TOUTES tes capacités, comme l'écureuil, qui est libre.

L'écureuil va se transformer par étapes,en .... Licorne !

L.

Tu es une maman ours dans sa grotte avec papa ours et enfants ours.
Le papa est très gros, imposant. Tu es petite à ses cotés.
Tu ne veux pas bouger, tu veux rester en hibernation, trop bien, en sécurité, au chaud, mais il faut sortir !
Tu pars en courant mais à l'envers, tu vas vers le fond de la grotte, dans un tunnel sombre en courant, tu cours, tu cours...
Tu tombes dans un puits, tu arrive dans un courant d'eau, emporté par le courant, tu nages, nages et tu va devoir aller sous l'eau, le tunnel et l'eau sont sous terre, tu te transformes en loutre-dauphin, tu nages avec la nageoire arrière comme le dauphin.
Tu ressorts de l'eau en te retrouvant dans une sorte de petit lac sous l'eau dans une grotte. Un petit rayon de lumière en haut montre le jour.
Tu es un petit chien qui s’essuie et mouille tout autour, un petit chien sympa, plein d'énergie, qui courre vers les haut vers la sortie, vers la lumière.
Tu es coincé, tu ne peux pas sortir.
Une main d'homme t'attrape et te sort du trou pour rejoindre la lumière.
Un bras très costaud, celui d'un homme baraqué, type bucheron.
Tu es reconnaissant, tu lui fais plein de petits bisous partout pour le remercier et tu le suis fidèlement.
Un chien à l’œil pétillant, remuant; joueur, plein d'énergie et toujours souriant !
Coté disproportionné entre ta taille en tant que femme et la taille des hommes que tu sembles voir très imposant et toi petit à coté !

F.

Il y a une grotte noire, au fond de la grotte, une grosse bête horrible qui sort, elle est monstrueuse, elle s'arrête, et par ta présence, elle se décompose sur le sol, elle fond littéralement.
Cela devient tout visqueux, pas beau à voir.
Tu domptes les animaux de toute taille, de toute époque, dinosaures, animaux de la préhistoire, forces du mal, comme dans un cirque tu domptes les animaux monstrueux.
Tu les domptes comme des fauves obéissants, tu les commandes et détruit les forces du mal.
Le ciel est noir, de gros nuages noirs, c'est la tempête, tu souffles et tout cela s'en va.
C'est une mission ingrate.
Tu es solitaire, mais tu agis pour le bien de tous.
Bravo à toi pour tes sacrifices, tu seras largement récompensée !

C.

Tu es du feu, une boule de feu, un volcan en éruption, de la lave qui coule du volcan.
Sur cette lave va repousser de l'herbe plus verte, des forêts, une belle nature épanouie, c'est un mal pour un bien.
On repart à zéro pour mieux rebondir.
Le sol est noir, la terre est noire, la montagne est noire, au loin arrive en courant un troupeau de mustangs sauvages.
Ils arrivent au galop et l'herbe repousse plus verte.
Tu es un mustang sauvage et indomptable.
Ne cherche pas à trop canaliser cette énergie, laisse là couler, lâche prise !
Tu es le feu qui coule et remue tout sur son passage.
Pas de contrôle, lâche les chevaux !
Tu peux courir plusieurs chemins à la fois, ne te bride pas !
Enlève les rênes, tu es un animal sauvage !
Personne ne peut te suivre, n'attends pas les autres pour avancer sur ton chemin !
Suis le seule tête haute !
Ne regarde pas derrière !
Ça repoussera sans toi !
Les idiots (?)

M.

C'est une ampoule de lumière qui éclaire dans le noir.
Une montagne qui sort de la terre, une montagne sacrée, de la connaissance, du pouvoir.
Inspire la sérénité, il y a du sable tout autour de la montagne, comme une ile entourée de sable.
Tu es un condor qui vole dans la montagne.
Il y a un nid pour ce condor dans la montagne. Il y a des bébés qui pleurent dans le nid.
Le condor prend les bébés qui pleurent et les dépose sur le sable.
Il y a plein de bébé qui rient sur le sable.
Ton rôle est de prendre tous ces bébés qui pleurent sous ton aile et de les redéposer ensuite sur la plage avec le sourire.

J.

Il y a un tronc d'arbre, un rondin, tu es un castor qui construit sa cabane.
C'est la force du castor, qui construit sa maison sur des bases solides.
Il repousse le monde, carapace protectrice mise en place, doit dévoiler sa vérité, sa vraie nature, faire sauter les doutes et l'isolement.
Tu avances avec un boulet au pied comme un ours de cirque qui avance sur un chemin au soleil droit devant.
Tu arrives dans la montagne, une forêt, une rivière, un oiseau pivert, il vole au dessus de forêt.
Tu t'accroches à un aigle géant qui vole et te fait découvrir le monde en dessous.
"Sort de ton tronc d'arbre petit pivert !"
Tu es une tortue, avec une carapace et de la lenteur - libère toi de ton boulet au pied !

M.

Il se transforme en un serpent qui file sur l'herbe, il avance, se balade, cherche sa voie, tourne un peu partout. Un serpent très fin, longiligne.
Il se transforme en corde, utilise la corde pour sauter et traverser un précipice et arrive de l'autre coté du canyon.
Une image d'un guépard qui se lèche les babines, c'est un guépard dans la savane, il monte dans le ciel, s'éloigne de la terre très loin, il est connecté avec d'autres planètes. Garde un lien très fort avec sa mère.
La mère et le fils tiennent chacun une anse d'un panier avec dans le panier des médicaments, des poches de sang, du matériel médical.
Ils font tous les deux un métier médical, blouse blanche, lunettes, travaillent dans les soins, dans la thérapie.
Un travail à deux dans le domaine médical.
Message pour la maman: le fils est un guide, fonce sans te poser de questions, des signes se mettent en place sur ta route. Le soleil est au rendez-vous,
Mots clés : fidélité, sincérité, désir d'aimer librement dans la vie.
Attention à la maman de ne pas surprotéger le petit, il est comme dans une boite en boite ouverte devant et derrière que sa mère pousse comme un caddie. Il faut le laisser respirer !

H.

Une colonne de lumière, un corps apparait dans la colonne, qui monte dans la colonne, de la colonne sort une oie blanche qui vole au dessus des toits, elle fonce vers le Nord, vers la Finlande puis le Pole Nord.
Terre blanche, glacée, froide, un igloo, une vaste surface de glace blanche.
Un trou dans la glace, tu remontes des poissons et tu remontes une sirène, vous mangez des poissons, un ours blanc apparait et vous repartez tous les deux sur un traineau en fonçant sur la glace.
Vous allez tous les deux très loin sur un traineau qui disparait au loin.
Tu reviens au milieu de l'herbe verte avec une machette pour tailler un chemin dans la végétation dense.
Un aventurier avec son chapeau, des chutes d'eau, une cascade, une rivière, tu rejettes la sirène dans l'eau dans son univers. Tu la ramènes chez elle dans une nature superbe.
Message pour la sirène : "Déploie tes nageoires, file sous l'eau comme un aiguille, la sirène descend sous l'eau, trouve une grotte, s'enfonce dans la grotte et découvre des trésors.

A.

Incliné très fort au sol - allongé au sol, se transforme en une petite souris qui file sur le sol, attrapé au piège pour manger un fromage.
Terrain de lutte entre animaux - les animaux se battent entre eux .
Une araignée avec des grandes pattes avance vers moi, des pattes très fines, elle monte, avance et attrape ses proies - araignée qui pique, du poison pour tuer ses proies.
Il y a quelque chose à nettoyer de profond.
Une toile d’araignée ou plutôt un fil autour de la proie pour l'enrouler et la capturer.
Hibernation dans le cocon - un requin arrive, que des animaux prédateurs.
"Il faut sortir de ce mode de pensées" !

B.

Un balai qui rebondit rebondit comme dans Fantasia. des cris - folie - amour - filou - renard - une bosse - un magicien - Un chien loup qui hurle à la mort.
Tu es le chien de la belle et le clochard - sympa qui sourit - chien errant - perdu - seul - qui cherche sa route - solitude - errance - renifle le sol, cherche une odeur, une trace, une piste de quelque chose de perdu, voit une maison au loin, s'approche, se met à la fenêtre - revoit sa famille heureuse - tu restes à la fenêtre et ne peut rentrer - il pleut.
Te transforme en hibou et revient et se cogne à la fenêtre de la maison. C'est l'image d'une maison chaleureuse avec une cheminée et tu es dehors, en chien loup et en hibou à la fenêtre, vous attendez de rentrer.

M.

Se transforme en scarabée, puis se transforme en oiseau - s'envole, attrape quelque chose dans la bouche et continue de voler, c'est un oiseau, peut-etre un corbeau...
Puis se transforme en aigle dans les montagnes, vole jusqu'à son nid.
Pose un bijou attrapé par le scarabée qu'il avait dans la bouche.
C'est une émeraude verte, qui se transforme en un oeuf vert, qui s'ouvre, c'est un dragon.
Il s'envole, et redescend vers toi, c'est ton dragon. vert.
Message du dragon : Je viens te voir et t'aider et te donner espoir - sois confiante en tes capacités énormes - ne fuis pas - regarde dans la glace, l'amour est là - je suis prêt de toi -
Prends ce collier de perles vertes - une grosse emeraude verte autour du cou à porter - le dragon chasse la vipère - laisse la vipère fuire - derrière se trouve la sérénité.

C.

Un oeil rond, noir, l'oeil recule, part au loin, se transforme en animal, comme une taupe qui creuse un tunnel bien rond à la surface de la terre et avance sous la terre dans ce tunnel bien rond. Il en ressort, se transforme en une sorte de lézard, avec des pattes et avance de manière un peu mécanique, remonte en faisant comme du crawl, et monte une pente.
Il se transforme en reptile, en un caméléon avec ses gros yeux ronds, on retrouve les yeux du début.
Il est sur un nuage et attrape les gens au sol en bas et les fait sauter en haut et les fait monter sur son dos avec lui sur le nuage !
Il avance sur le nuage avec les gens sur le dos !

M.

Elle monte très vite dans le ciel, très loin, très loin,...
puis elle revient sous la forme d'un papillon blanc.
Elle se pose sur mon 3ème oeil , puis sur mon épaule.
Elle se transforme en une fée blanche. Il y a ensuite comme un voile blanc partout au dessus de nos têtes...

E.

Tu est devant, tu t’envoles, un corps tout fin tout en longueur comme un flamand rose, il y a une cible, c’est un cœur, tu transperces la cible qui a la forme d’un cœur avec la tête, tu avances avec le cœur coincé au niveau de la gorge, tu n’arrives pas à traverser la cible, elle part avec toi.
Je vois une sorte d’oiseau très fin tout en longueur avec un cœur coincé à la gorge qui vole et part loin dans le ciel.

Tu redescends, tu reviens, et la tu fonces sous l’eau tu t’enfonces très vite en coulant sous l’eau, je vois comme une corde ou une ancre accrochée à toi qui descend descend sous l’eau tu continues de descendre de plus en plus profond, je vois la corde qui s’enfonce s’enfonce…
Et je vois du vert sur la corde une lumière verte, et d’un seul coup tu remontes de plus en plus, tu remontes vers la surface pour remonter à la surface mais c’est long, tu es dans l’obscurité en remontant.
J’ai des sensations dans la main gauche, tu es dans ma main gauche, une sorte de chose vibrante dans ma main gauche, pas de forme pas de visage, de l’énergie qui vibre dans la main gauche.
Tu reviens, on est sur le sol, comme une tornade sombre qui tourne et bouge très vite partout sur le sable noir en emportant du sable incontrôlable ca se déplace dans tous les sens sur le sol …(beaucoup de noirceur, c’est une tornade sombre)

Après c’est l’obscurité, du sombre, de la noirceur, dont tu vas sortir en remontant vers la surface lentement comme une méduse mais il y a encore un petit peu de boulot….

E.

Elle est debout devant moi, décolle du sol, se retourne tête en bas et les pieds en hauteur, elle attrape quelque chose avec les mains qui est enterré dans la terre.
Elle déracine ce qu'elle attrape, en fait de sont des oreilles, des oreilles d'un âne qu'elle tire pour faire sortir l'âne de la terre et le remonter à l'air.

E.

Une boule de lumière qui part dans tous les sens - gros potentiel à canaliser.
Elle se transforme en aigle, vient se poser sur mon épaule.

N.

Dans une église, à genoux, elle part de dessous l'autel à genoux jusqu'à la sortie en restant à genoux.
Elle continue d'avancer sur la terre, arrive au bord d'une rivière, se déshabille, traverse la rivière, arrive sur la terre, le sol est couvert de terre, se place au centre d'un cercle, debout. Des ailes viennent dans son dos et elle s'envole ....

P.

Elle est devant moi, elle se transforme en croix, une immense croix en bois, comme celle du Christ.
La croix avance, et commence à s'enfoncer dans la terre, elle continue d'avancer en creusant la terre, et continue d'avancer sous terre.
Elle évangélise même dans les zones sombres...

>> 96
Coach Bien être.net - propose des ateliers Reiki massage soin énergétique pour votre bien-être, retrouvez la sérénité et la joie de vivre, la santé c'est se prendre en mains !